Skip to main content
recherche
0

Les scooters électriques sont-ils légaux en Europe ?

La réponse à cette question est simple. Oui, les scooters électriques sont légaux en Europe. Mais il existe certaines réglementations sur la façon dont ils peuvent être utilisés. Et ces réglementations diffèrent d'un pays à l'autre. Aux Pays-Bas, par exemple, vous devez posséder un permis pour conduire une trottinette électrique et celle-ci n'est pas autorisée sur les pistes cyclables ou dans les zones piétonnes.

En Allemagne, la réglementation est un peu moins stricte et vous n'êtes pas obligé d'avoir un permis si votre scooter électrique ne dépasse pas 25 km/h et a un poids maximum de 20 kg. Vous avez également besoin d'un gilet réfléchissant pour la nuit qui indique que vous conduisez un scooter électrique - les autres conducteurs ou piétons peuvent ainsi vous repérer plus facilement lorsqu'ils regardent dans votre direction.

La plupart des gens ne connaissent pas les lois sur les scooters électriques en Europe.

Les scooters électriques sont devenus célèbres dans le monde entier en raison de leur caractère pratique et astucieux. Ils apportent une solution intelligente aux éternels problèmes de circulation auxquels nous sommes confrontés dans les grandes métropoles. En outre, ils sont très abordables et portables, ce qui en fait un choix attrayant pour le navetteur moyen. 

Cependant, les fans de scooters électriques ne savent pas toujours comment le monde juridique réagit à leurs engins préférés. Dans cet article, nous allons vous mettre au courant de tout ce que vous devez savoir sur les lois relatives aux scooters électriques en Europe.

Le problème des lois sur les scooters électriques en Europe

Avec l'essor de l'industrie des scooters électriques, les pays du monde entier ont commencé à mettre à jour leurs infrastructures juridiques. Il existe de nombreux pays qui ne sont toujours pas équipés des lois nécessaires pour imposer les conducteurs de scooters électriques. 

Tous les pays du monde, et pas seulement l'Europe, doivent apporter plusieurs changements à leur législation sur les transports, car les scooters électriques sont en passe de devenir l'avenir des déplacements quotidiens.

Dans cet article, nous allons approfondir les différents pays européens et voir comment ils traitent les scooters électriques. Alors, sans plus attendre, entrons dans le vif du sujet.

Lois sur les scooters électriques en Europe

Autriche

L'Autriche reconnaît et établit légalement la distinction entre les scooters électriques et les autres véhicules à moteur comme les cyclomoteurs, les vélos électriques, les bicyclettes motorisées, etc. Le pays n'exige ni permis ni assurance pour les scooters électriques. 

Cependant, il existe certaines restrictions d'âge : les enfants de 12 ans qui veulent conduire un scooter électrique doivent être surveillés par des personnes âgées d'au moins 16 ans. En outre, les enfants de moins de 12 ans doivent porter un casque. 

Les scooters d'une puissance maximale de 600 W et d'une vitesse maximale de 25 km/h peuvent être utilisés légalement sur la voie publique. En Autriche, les règles de stationnement pour les scooters électriques sont les mêmes que pour les vélos. Toutes les infractions entraînent des amendes administratives. 

lois sur les scooters électriques en europe

Belgique

La Belgique qualifie les scooters électriques d'"engins mobiles". En ce qui concerne les scooters électriques, la loi belge est très souple par rapport à d'autres endroits du monde. Il n'y a aucune limite d'âge, ce qui signifie que les enfants peuvent également conduire des scooters électriques. 

En outre, aucun permis, aucune assurance et aucune immatriculation ne sont requis. Le port du casque est recommandé mais pas obligatoire. La vitesse du cycliste détermine s'il peut accéder à la chaussée ou non. Par exemple, s'il est suffisamment lent pour être classé dans la catégorie des piétons, il peut rouler sur la chaussée. Mais s'il est plus rapide (plus de 5-6 km/h), il ne peut rouler que sur les pistes cyclables.

Danemark

Tout comme le Royaume-Uni, le Danemark a reconnu les scooters électriques dans sa législation, mais à titre d'essai pendant un an. Il y a donc un régime d'essai qui légalise les scooters électriques au Danemark. Seules les personnes âgées de 15 ans ou plus peuvent conduire un scooter, et une seule personne à la fois est autorisée à le faire. 

Vous n'avez pas besoin de permis de conduire, mais la vitesse est limitée (20 km/h). Le port du casque est recommandé mais pas obligatoire. De plus, le Danemark n'autorise pas les scooters électriques sur les trottoirs - ils ne peuvent être conduits que sur les pistes cyclables ou les voies publiques. Enfin, les conducteurs doivent souscrire une assurance pour leurs scooters électriques afin de pouvoir les utiliser légalement.

Finlande

La Finlande classe les scooters électriques dans la catégorie des véhicules électriques légers. Cette catégorie regroupe les véhicules dotés d'un moteur d'une puissance maximale de 1000W et d'une vitesse maximale de 25 km/h. Toutefois, si votre scooter électrique est plus lent que 15 km/h, il sera classé dans la catégorie des "dispositifs d'assistance aux piétons". 

En tant que propriétaire d'un scooter électrique en Finlande, vous n'avez pas besoin d'assurance ou de permis de conduire. Bien qu'il ne soit pas puni par la loi, le port du casque est fortement recommandé. En outre, vous ne devez pas rouler sur la chaussée. 

France

Si vous vous demandez si les scooters électriques sont légaux en France, la réponse est oui !

La France a classé les scooters électriques dans la catégorie des "dispositifs personnels de déplacement motorisés". Selon la loi française, les scooters électriques doivent être assurés et ne peuvent être conduits que par des personnes âgées de 12 ans ou plus. Comme dans d'autres pays de cette liste, le port du casque n'est pas obligatoire et aucun permis de conduire n'est requis. 

Dans la plupart des endroits en France, il est illégal de rouler sur le trottoir. Les e-scooters ne peuvent être pris dans les transports en commun que si le règlement intérieur du mode de transport le permet. En octobre 2019, diverses amendes pour les infractions et les délits liés aux e-scooters ont été décrétées. Enfin, vous devez garer vos engins dans les aires de stationnement pour e-scooters ou les parkings à vélos prévus à cet effet.

Allemagne

À l'instar de la législation finlandaise, l'Allemagne déclare que les scooters électriques sont des micro-mobiles électriques légers destinés à un usage personnel. Ces véhicules électriques légers n'ont pas besoin d'être immatriculés, mais ils doivent être assurés. 

Une fois la procédure d'assurance terminée, un autocollant est apposé sur le scooter pour indiquer qu'il a été assuré. L'âge minimum légal pour conduire un scooter électrique en Allemagne est de 14 ans. Le port du casque, comme dans les autres pays, est recommandé mais pas obligatoire. En outre, aucun permis de conduire n'est nécessaire pour conduire un scooter électrique. 

À l'exception des allées destinées aux piétons, vous pouvez conduire votre scooter électrique presque partout - sur les routes, les pistes cyclables, etc. La vitesse maximale de pointe d'un scooter électrique ne doit pas dépasser 20 km/h. Bien qu'il n'existe pas de sanctions légales spécifiques en cas d'utilisation incorrecte d'un scooter électrique, vous devez néanmoins utiliser le vôtre en respectant le code de la route. 

En Allemagne, les règles de stationnement pour les scooters électriques sont les mêmes que pour les bicyclettes. Enfin, une seule personne peut utiliser un scooter à la fois.

Italie

Jusqu'en 2019, il n'existait pas de cadre législatif officiel en Italie concernant l'utilisation des scooters électriques. Ce n'est que vers le milieu de l'année 2019 qu'un ensemble de politiques au niveau national a été formé. Le ministère italien des Transports a décrété que les scooters électriques pouvaient être utilisés légalement sur les routes et les zones piétonnes. Cependant, cette accessibilité était limitée par la vitesse des trottinettes. 

La vitesse maximale autorisée dans une zone piétonne est de 6 km/h, de 20 km/h dans les pistes cyclables et de 30 km/h sur la voie publique. Il est important de noter que dans ce dernier cas, le conducteur doit porter une tenue très visible ou des bracelets réfléchissants pour sa sécurité. L'Italie impose également des limites de conception aux scooters électriques : la puissance maximale ne doit pas dépasser 500 W et les vitesses maximales sont celles décrites précédemment. Les scooters électriques sont soumis aux mêmes règles de circulation que les bicyclettes. 

Hongrie

Les politiques juridiques relatives aux scooters électriques sont délicates en Hongrie. En effet, il n'existe pas encore de catégorie distincte pour les scooters électriques. Il existe deux interprétations de la loi hongroise actuelle concernant les scooters électriques. D'un côté, on affirme que selon les textes législatifs, les scooters électriques ne comptent pas comme du trafic, mais plutôt comme des piétons. Par conséquent, ils ne peuvent pas être qualifiés de véhicules. 

En revanche, d'autres experts ont affirmé qu'une fois le différend réglé et les scooters électriques considérés comme des véhicules électriques, ils devraient être autorisés sur les pistes cyclables et les routes, mais pas sur les trottoirs. Il reste peut-être encore un peu de temps avant de voir ce débat aboutir à une résolution logique, mais d'ici là, la théorie interdit l'utilisation des scooters électriques.

Pays-Bas

Les autorités législatives néerlandaises travaillent actuellement à l'admission des scooters électriques dans leurs politiques légales. Cependant, dans la situation actuelle, les règles d'homologation nationales ou européennes sont appliquées aux scooters électriques. 

Les entreprises de fabrication sont tenues par la loi de demander d'abord un agrément européen ou national. Ce n'est qu'ensuite que leurs produits peuvent être légalement distribués à la population. En effet, une fois homologués, ils peuvent être classés comme un type particulier de cyclomoteur. 

En outre, cette infrastructure législative concernant les scooters électriques a été mise en place depuis mai 2019 et réglemente les véhicules qui démontrent suffisamment de durabilité et de stabilité pour être autorisés à circuler sur les routes. Voici les règles qu'un scooter électrique doit suivre pour être légal. 

  • Vitesse de pointe maximale de 25 km/h
  • Âge minimum du conducteur : 16 ans
  • Assurance obligatoire
  • Accès limité aux pistes cyclables

Donc, si le scooter électrique d'un fabricant peut cocher toutes ces cases et obtenir l'approbation des autorités, il peut être utilisé légalement aux Pays-Bas.

Espagne

Si vous vous demandez si les scooters électriques sont légaux en Espagne, la réponse est oui !

L'Espagne considère les scooters électriques comme un véhicule similaire mais distinct des vélos et des bicyclettes électriques. Elle permet aux scooters électriques de passer du statut de véhicule à moteur à celui de piéton et vice versa. Dans la plupart des régions, il n'y a pas de limite d'âge pour ceux qui veulent conduire un e-scooter ; cependant, le port du casque est obligatoire pour les conducteurs de moins de 16 ans. 

Quelques municipalités ont déclaré l'âge de 16 ans comme limite totale. Aucun permis de conduire n'est nécessaire pour conduire un scooter électrique. Cela dit, les conducteurs de scooters électriques sont considérés comme des "conducteurs" et peuvent être tenus pour responsables en cas d'infraction au code de la route ou de non-respect des exigences de sécurité. 

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni est l'un de ces pays qui ont une système de test qui permet aux clients intéressés de louer des scooters électriques. Les scooters privés sont légaux, mais ils ne peuvent être utilisés sur une propriété personnelle qu'avec l'autorisation du propriétaire. En outre, il existe de nombreuses autres exigences légales, telles que l'assurance, le permis de conduire, les casques, etc. 

Le Royaume-Uni a des lois sur les scooters électriques parmi les plus strictes d'Europe. Si vous vous demandez pourquoi il en est ainsi, il y a deux raisons à cela. Premièrement, la loi est en cours d'élaboration. Les programmes d'essai sont un signe de bonnes choses à venir pour les scooters électriques, et avec un peu de chance, nous verrons les scooters électriques privés devenir légaux. Deuxièmement, c'est parce que la législation britannique actuelle qualifie les scooters électriques comme tout autre véhicule à moteur - un transporteur motorisé.

Suède

La Suède classe les scooters électriques comme des vélos électriques dans certaines conditions. Si un scooter électrique a une puissance continue de 250 W, une vitesse maximale de 20 km/h et ne peut être utilisé que par une seule personne à la fois, il est légal. 

Toutefois, si votre scooter électrique dépasse la limite de vitesse de 20 km/h, vous êtes en présence d'un cyclomoteur de classe 2. Vous êtes autorisé à conduire votre scooter électrique à peu près partout - sur les routes, les pistes cyclables et même les trottoirs si vous roulez à la vitesse du pas. Les scooters électriques sont alors considérés comme des piétons et non comme des véhicules à moteur. En raison de ce statut juridique transitoire, il n'est pas nécessaire d'avoir un permis de conduire. 

Roumanie

La Roumanie est encore en train de modifier son infrastructure législative pour y intégrer certaines règles relatives aux scooters électriques. Pour l'instant, il n'y a pas de frontière distincte entre les scooters électriques et les autres véhicules ; par conséquent, des règlements généraux s'appliquent. Il s'agit notamment de ne pas rouler sur les trottoirs, de respecter toutes les règles de circulation, etc. 

Assez heureusement, les lois sur les scooters électriques sont en cours d'élaboration en Roumanie, et bientôt nous devrions avoir des politiques juridiques appropriées les concernant. Par exemple, en juin 2019, le parlement roumain a adopté un projet de loi concernant l'utilisation des scooters électriques.

Slovénie 

En Slovénie, les scooters électriques sont classés dans la catégorie des véhicules spéciaux. Les conducteurs ne sont autorisés à conduire leur scooter sur les passages piétons, les trottoirs, les souterrains et les pistes cyclables qu'à une vitesse d'environ 5 km/h (la vitesse normale de marche). 

Par conséquent, les scooters électriques ne sont actuellement pas autorisés à circuler sur les routes ou dans les rues, et le conducteur doit faire preuve d'une grande prudence lorsqu'il circule dans les zones piétonnes. Ils ne doivent pas mettre en danger les passants et privilégier la sécurité. En outre, les fabricants doivent également garder à l'esprit la taille des scooters qu'ils produisent et la faire correspondre à la taille habituellement considérée comme appropriée pour circuler parmi les piétons.

Slovaquie

La législation slovaque sur les scooters électriques a subi quelques changements récemment. Auparavant, le pays classait les scooters électriques comme un type de véhicule distinct, à savoir "scooter avec moteur auxiliaire". 

Ce moteur auxiliaire garantissait que le scooter n'allait pas plus vite que la vitesse de la marche et qu'il pouvait être utilisé en toute sécurité sur les trottoirs et dans les zones piétonnes. Ceci étant dit, il est important de noter que la loi a été modifiée. Les scooters électriques sont désormais classés parmi les véhicules non motorisés et sont autorisés sur la voie publique, à condition que le conducteur soit âgé d'au moins 15 ans.

Pologne

La loi polonaise ne reconnaît pas encore les scooters électriques comme un type de véhicule distinct. Par conséquent, la loi sur la circulation routière n'autorise les scooters électriques ni sur les zones piétonnes comme les trottoirs, ni sur les voies publiques. 

Les routes intérieures sont également rendues inaccessibles par cette loi. Pire encore, les scooters électriques ne peuvent être considérés comme des piétons, quelle que soit la vitesse à laquelle ils roulent. Toutefois, il y a des chances qu'un amendement soit apporté, car la procédure est en cours. 

Portugal

Le Portugal ne dispose pas non plus d'un ensemble formel de politiques juridiques concernant les scooters électriques. Cependant, il a été clairement établi qu'ils sont traités comme des bicyclettes ; par conséquent, les mêmes lois s'appliqueront aux scooters électriques. Cela inclut l'obligation de porter un casque, même si certains experts juridiques interprètent les politiques de manière à ce que les casques ne soient pas obligatoires. Un conducteur d'e-scooter doit respecter les mêmes limites de vitesse qu'un cycliste et ne doit pas emprunter les passages pour piétons. 

Malte

Malte dispose d'une législation très complète sur les scooters électriques. La limite d'âge des utilisateurs est fixée à 16 ans, et les conducteurs plus jeunes n'ont pas le droit d'utiliser un scooter électrique sur la voie publique. En outre, les personnes âgées de 16 ans doivent également posséder un permis de conduire légitime avec une catégorie appropriée. La vitesse maximale est de 20 km/h sur les routes et de 10 km/h ailleurs, comme sur les trottoirs, les pistes cyclables, les sentiers pédestres, les promenades, etc. 

Malte exige que les utilisateurs de scooters électriques souscrivent une assurance pour leurs scooters. En outre, le port du casque est fortement recommandé, bien que non obligatoire. En outre, un gilet fluorescent très visible doit être porté par le conducteur afin d'indiquer sa présence sur la route. 

Luxembourg

Le Luxembourg classe les scooters électriques parmi les bicyclettes s'ils remplissent certaines conditions. Par exemple, ils doivent avoir au moins deux roues, un moteur d'une puissance maximale continue de 500W, et une vitesse maximale de 25 km/h ou moins. Toutes les mêmes règles s'appliquent aux scooters électriques, à l'exception de la limite d'âge de 13 ans et de l'accès limité à la voie publique. Aucun permis, assurance ou enregistrement n'est requis. 

Lituanie 

La loi lituanienne couvre les scooters électriques de manière assez étendue. L'État reconnaît les scooters électriques comme des bicyclettes motorisées et, par conséquent, leurs utilisateurs comme des cyclistes. Cela signifie que toutes les mêmes règles s'appliquent, sauf que les scooters électriques doivent avoir une puissance maximale de 1000W et une vitesse maximale de 25 km/h. Les utilisateurs de moins de 18 ans sont tenus de porter un casque avant de conduire un scooter électrique. Le permis de conduire et l'assurance ne sont pas obligatoires. Si vous circulez dans une zone piétonne, la vitesse maximale est limitée à 3-7 km/h. 

Quel est l'avenir des lois sur les scooters électriques en Europe ?

Les lois sur les scooters électriques évoluent rapidement dans le monde. Alors que des programmes d'essai sont en cours dans certains pays européens, de nombreux pays sont en train de mettre en place un cadre législatif. Une chose dont on peut être sûr, c'est que, tôt ou tard, tous les pays européens légaliseront les scooters électriques. En effet, les scooters électriques ne sont pas seulement la solution parfaite aux embouteillages urbains, ils peuvent aussi aider l'Europe à réaliser son "Green Deal", c'est-à-dire à devenir neutre en carbone d'ici 2050, grâce à leur nature écologique. Cela dit, ce n'est qu'une question de temps avant que tous les pays européens ne légalisent leur utilisation sur la voie publique.

En conclusion

Dans cet article, nous avons exploré et contemplé la montée en puissance des scooters électriques au cours des dernières années et comment de nombreux pays à travers le monde réagissent à ce boom de popularité. Nous avons essayé de couvrir les lois sur les scooters électriques en Europe pour la plupart des pays européens afin de voir comment ils gèrent leurs politiques juridiques concernant ce véhicule futuriste. Nous espérons que cette lecture a été instructive et divertissante !

Visitez notre gamme de scooters électriques ici.

T. Fortune

Tom réside maintenant en France et écrit à plein temps. Il aime les activités de plein air et est un passionné de VTT !

Un commentaire

  • C'est très intéressant, vous êtes un blogueur très compétent. J'ai rejoint votre flux et attend avec impatience de chercher plus de votre poste merveilleux. J'ai également partagé votre site Web dans mes réseaux sociaux !

Laissez un commentaire

Fermer le menu